16 AVRIL 2017

L’alimentation en eau potable partiellement suspendue dans plusieurs communes
d’Alger et de Boumerdès (SEAAL)
L’alimentation en eau potable sera partiellement suspendue du lundi au jeudi dans
plusieurs communes d’Alger et de Boumerdès à cause des travaux de réparation d’une
fuite d’eau localisée dans la commune d’Ouled Haddadj à Boumerdès, a annoncé samedi
dans un communiqué la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL).
SEAAL a précisé que pendant toute la durée de l’intervention, de nombreuses communes
d’Alger et de Boumerdès ne seront plus alimentées en continu (H24) mais en quotidien
élargi de 6h00 à 19h00.
Les travaux engagés par SEAAL vont durer 72 heures et se dérouleront du lundi à 18h00
au jeudi à la même heure et entraîneront l’arrêt total de l’une des deux canalisations de
transfert d’eau issues de la station de traitement de Boudouaou alimentant les wilayas
d’Alger et de Boumerdès, précise la même source.
Cet arrêt générera un déficit d’alimentation en eau potable estimé à 130.000 mètres
cubes/jour et impactera de manière significative 39 communes des deux wilayas.
Pour la wilaya d’Alger, il s’agit des communes de Aïn Taya, H’Raoua, El Marsa, Bordj El
Bahri, Reghaïa, Rouiba, Bordj El Kiffan, Bab Ezzouar, Eucalyptus et Baraki. El Harrach,
Mohammadia, Oued Smar, Hussein Dey, El Magharia, Badjarrah, Bourouba et Gué de
Constantine.
Ce sera le cas également pour Birkhadem, Alger-Centre, Belouizdad, Sidi M’Hamed,
Kouba, Bir Mourad Raïs, Hydra et El Biar.
En outre, Ben Aknoun, Bouzaréah, Cheraga, Beni Messous, Dely Ibrahim et Bab El Oued
font partie du lot à côté de la Casbah, Bologhine, Oued Koriche et Raïs Hamidou.
Les communes d’Ouled Haddadj et Ouled Moussa à Boumerdès verront aussi
l’alimentation en eau potable suspendue pendant ces trois jours.
SEAAL précise à ses clients des communes impactées que la remise en service de
l’alimentation en eau potable en H24 se fera vendredi.SEAAL met en place un dispositif
de citernage afin d’alimenter en priorité les établissements publics et hospitaliers durant
cette suspension.