08 MAI 2017

معرض الصحافة ليـوم : 08-05-2017

La gestion de l’eau relèvera de l’ADE d’ici 2019
Le ministre des Ressources en Eau et de l’Environnement, M. Abdelkader Ouali, a effectué, aujourd’hui,
une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Béjaïa.
Il a expliqué qu’avec la nouvelle stratégie adoptée par son département, un objectif devra être atteint
d’ici 2019. Celui de transférer totalement la gestion des ressources en eau des APC vers l’ADE. Un
soulagement pour la majorité des communes, notamment celles vivant de subventions d’équilibre.
L’objectif visé à travers la stratégie, adoptée, est que l’eau arrive dans les robinets en H24 et ce, dans les
52 communes que compte la wilaya. Pour l’heure, a indiqué le ministre, cela est le cas dans seulement
quatre communes. Mais pas dans tous les quartiers, comme le constatent les Béjaouis au quotidien. C’est
sans doute pour cette raison qu’il a décidé de faire une étude contre les déperditions de l’eau.
Le ministre est conscient du fait que Béjaïa dispose de ressources hydriques suffisantes – avec la wilaya
de Jijel, c’est l’une des plus arrosées d’Algérie – mais une rationalisation et une bonne gestion de ces
dernières restent nécessaires, plaidera-t-il. Il a annoncé, dans la foulée, l’envoi d’une commission
interministérielle prochainement à Toudja d’où il a entamé sa visite. Sa mission : trouver les voies et
moyens d’atteindre un taux d’exploitation de 100% des sources du site.
Dans la commune de Toudja, il a visité notamment le Musée de l’eau, la mascotte de la 8e édition de la
Fête de l’eau, qui s’est tenue samedi dernier. Et le ministre devrait prendre une décision, que d’aucuns ont
qualifié de majeure, on parle de l’intégration du musée de l’eau de Toudja à l’Agence nationale de gestion
intégrée des ressources en eau (AGIRE). Mais aucune date n’a été communiquée dans ce sens. On serait
en quête de locaux susceptible d’abriter cette structure au niveau local.
Lutte contre les fuites d’eau
Le ministre a visité en outre le lac de Mezzaïa où il a demandé l’état d’avancement des travaux de la
maison de l’environnement. Un projet, entamé en 2015, pour un montant de plus de 7 milliards de
centimes. Toujours au chef-lieu de la wilaya, M. Ouali a inspecté une aire protégée au parc de Gouraya
ainsi que le projet de réalisation des collecteurs principaux des zones Aboudaou, Iryahène et Sidi Ali
Lebhar, relevant respectivement des communes de Tala-Hamza et de Béjaïa.
Le directeur de l’Hydraulique de la wilaya de Bejaia a eu à présenter un point de situation sur les réseaux
d’alimentation en eau potable (AEP) dans la wilaya. Un projet inscrit en 2011 et qui n’a été lancé qu’en
2016. Il a été découpé en quatre lots ; son enveloppe budgétaire est de plus d’un (01) milliards de dinars.
C’est un réseau de 200 km, confié à deux entreprises privées. Le taux d’avancement des travaux de
réalisation serait de 75%.
Et sur les deux lots, cités d’Ihadadden et de Sidi-Ahmed, les taux d’avancement des travaux seraient
respectivement de 84% et de 73%. Les raccordements sont prévus pour le mois de juin prochain. Le
ministre a insisté notamment pour dire qu’il ne s’agit pas seulement «de rénover pour le plaisir de
rénover. La rénovation a pour objectif de lutter contre le gaspillage et les fuites d’eau à l’avenir.