Participation de l’ABH Sahara à la séance de travail tenue à l’université de Biskra le 23 novembre 2015 dans le cadre de la coopération Algéro-Portugaise.

Projet de coopération Algéro-Portugais portant sur ‘’les Cultures Historiques de l’Eau en Milieux Arides  et Semi-arides ‘’ ‘’CHEMAS’’

Phase III du projet en réseau.

Biskra le, 23 novembre 2015.

Dans le cadre de la mise en place d’un projet en réseau entre les experts Portugais et Algériens sur le thème ‘’ les Cultures Historiques de l’Eau en Milieux Arides  et Semi-arides  CHEMAS’’, une séance  de travail (Phase III), s’est tenue le 23 novembre 2015 à 10h30, au niveau de la  salle de réunion de la faculté des sciences exactes, de la nature et de la vie  de l’université de Biskra, et a regroupé le Directeur de l’Agence de Bassin Hydrographique  Sahara, le responsable des relations extérieures, ainsi qu’un groupe de chercheurs de l’université de Biskra, la représentante du centre d’histoire de l’université de Lisbonne (Portugal), et un chercheur de l’université de Padoue (Italie), en tant qu’invité.

Les travaux de la séance se sont déroulés sous la présidence de Mr DEBABECHE Mahmoud, professeur à l’université de Biskra.

Pour rappel les ateliers des phases I et II ont été tenus aux mois de février 2013 à Adrar (Algérie) et de janvier 2014 à Lisbonne (Portugal).

Étaient présents

  • Mr Benbrahim Lazhar, Directeur /ABH Sahara.
  • Madame Isabel Ribeiro, Professeur, Centre d’Histoire, Université de Lisbonne
  • Professeur Debabeche Mahmoud, Départ. Génie Civil et Hydraulique, Université de Biskra
  • Professeur Bouziane Tewfik, Départ. Génie Civil et Hydraulique, Université de Biskra
  • Dr Belakehal Azzedine, Départ. d’Architecture, Université de Biskra
  • Mr Dali Aomar, Départ. d’Architecture, Université de Biskra,
  • Mr Saouli A. Zineddine, Départ. d’Architecture, Université de Biskra
  • Dr Gianumberto Caravello, Université de Padoue (en qualité d’invité)
  • Melle Saadi Hassina, Doctorante, Université de Biskra

Les travaux de la séance ont été axés principalement sur les points suivants :

  • Le développement de la coopération entre les organismes Algériens et Portugais dans les domaines d’intérêt communs.
  • La culture de l’eau dans les régions arides et semi-arides (Sauvegarde et préservation du patrimoine hydraulique traditionnel)
  • L’élaboration d’un plan d’action en 2015 et d’une stratégie sur une période d’un quinquennat (2016-2020)

Déroulement des travaux

Après une brève allocution de bienvenue par le recteur de l’Université de Biskra, le Professeur SELATNIA Belkacem, suivi par le Doyen de la faculté des sciences exactes, le Professeur FARHI Abdallah, qui ont souhaité plein succès aux travaux de cet atelier et que les résultats attendus seront certainement bénéfiques à la coopération entre les institutions des deux pays.

Le professeur DEBABECHE Mahmoud a ensuite pris la parole et a rappelé le programme de la séance de travail,  en soulignant que cette louable initiative, a été fortement recommandée par son Excellence Madame l’Ambassadrice d’Algérie au Portugal.

Pour sa part, Mr Benbrahim Lazhar, a présenté à l’assistance l’objectif du projet en réseau           » Les cultures de l’eau en milieux arides et semi-arides en méditerranée », et a indiqué que ce projet a déjà fait l’objet de deux rencontres, la première intitulée  » Colloque International sur l’Eau et la culture dans les régions Sahariennes (CIEAU-CURESA)  », qui a eu lieu à l’université d’Adrar du 25 au 28 février 2013 et la deuxième qui a eu pour thème  » Colloque international – l’eau raconte le social – les cultures de l’eau dans les zones sahariennes et transméditerranéennes », tenue du 22 au 24 janvier 2014, à la faculté d’histoire de l’université des lettres à Lisbonne.

Après de riches débats, les principales propositions et suggestions formulées par les intervenants, se résument comme suit :

  1. Développement de la coopération entre les organismes Algériens et Portugais dans les domaines d’intérêt communs, il a été retenu à l’unanimité:
  • La préparation d’un projet de protocole de collaboration entre l’université de Biskra et l’université de Lisbonne via l’Ambassade d’Algérie à Lisbonne, et ce, dans le cadre du Mémorandum d’entente signé le 13 janvier 2014 entre le ministre Portugais de l’éducation et le Ministre Algérien de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
  • L’élargissement de la coopération en plus des deux universités (Biskra et Lisbonne) au secteur des ressources en eau et de l’environnement algérien (AGIRE et ABHSahara) avec leurs  pairs Portugais, par la proposition de conventions de collaboration technique entre les organismes des deux pays.
  • La tenue d’une réunion à l’Université de Lisbonne en vue de parapher le protocole de collaboration entre les recteurs de l’université de Biskra et celle de Lisbonne, au mois de février 2015, ainsi que l’association des organismes des secteurs de l’eau et de l’environnement des deux pays.
  • L’implication de l’Université d’Alicante (Espagne) et l’Université de Padoue (Italie) dans le projet, sachant que des accords bilatéraux existent déjà entre les quatre universités.
  1. Culture de l’eau dans les régions arides et semi-arides (Sauvegarde et préservation du patrimoine hydraulique ancestral)
  • Désignation de deux équipes composées de chercheurs universitaires et spécialistes dans le domaine de l’eau des deux pays, qui seront chargées de l’élaboration d’un tableau de bord, pour le suivi du projet, dont une liste nominative sera arrêtée conjointement par les structures des deux pays membres du projet en réseau, dont l’Ambassade d’Algérie à Lisbonne est le point focal.
  • Elaboration d’un plan d’action par l’université de Biskra en coordination avec l’ABHSahara pour l’identification des anciennes infrastructures hydrauliques dans les régions sahariennes, avec la région des ziban comme première phase.
  • Proposition d’offres de formation : Master international et école doctorale LMD intégrant la culture historique de l’eau.
  • Programmation de journées de sensibilisation et d’information par l’ABHSahara en collaboration avec l’université de Biskra sur la protection des oasis et leur promotion au rang de patrimoine national, avec l’implication du mouvement associatif.
  • Organisation d’un workshop regroupant les universités impliquées dans le projet et l’ABHSahara sur la thématique de la Culture de l’Eau et l’Oasis. Cette rencontre aura pour objet :
    • La représentation de l’état des lieux de la recherche locale et internationale sur la thématique proposée.
    • La présentation des différentes approches et méthodologie de recherche relatives à la gestion intégrée de l’eau et la préservation de l’écosystème.

Par ailleurs, les intervenants ont évoqué la question de la mobilité des étudiants et des enseignants entre les deux pays (Algérie-Portugal), par la facilitation des procédures d’octroi de visa.

Elaboration d’un plan d’action en 2015 et d’une stratégie sur une période d’un quinquennat (2016-2020) 

Le plan d’action proposé en accord commun entre les parties membres du projet en réseau, sur un quinquennat est établi comme suit :

  • 2015

Elaboration de la convention qui sera signée par les deux partenaires  en février 2016. (Avant fin décembre 2015)

  • 2016.
    • Signature de l’accord de coopération entre les deux universités à Lisbonne.
    • Participation au colloque de Lisbonne prévu pour le mois de février 2016.
    • Elaboration de l’ébauche de l’offre de formation Master international « Patrimoine et Culture Historique de l’Eau et sa Préservation » (fin 2016)
    • Participation au symposium de l’IWA à COIMBRA et proposition de l’Algérie pour l’organisation de l’édition de 2018.
    • Elargissement du projet en réseau d’experts et de chercheurs à d’autres secteurs et universités.

 

  • 2017
    • Finalisation de l’offre de formation ‘Master International’ et présentation de l’état d’avancement des actions proposées (avant fin février 2017).
      • Organisation d’un atelier de préparation des programmes et présentation de l’expérience des partenaires du projet en réseau.
    • Soumission du projet en réseau et présentation de son état d’avancement à l’UNESCO.
    • Lancement de la formation (année 2017/2018)
  • 2018 
    • Assistance de l’ABHSahara pour la conception du musée de l’eau qui sera crée dans son futur siège à Ouargla.
    • Elaboration de l’ébauche de l’offre de formation en doctorat PCHEP « Patrimoine et Culture Historique de l’Eau et sa Préservation »
  • 2019 
    • Graduation de la 1ère promotion de Master international PCHEP.
    • Finalisation du dossier de l’offre de doctorat PCHEP.
    • Organisation du concours de Doctorat.
    • Organisation d’un colloque international (fin d’année)
  • 2020 
    • Proposition de la création d’un centre d’études et de culture de l’eau dans les zones arides avec le concours de l’UNESCO dans une ville du Sud de l’Algérie.

En fin, il a été programmé, pour la journée du 24/11/2015, une visite de quelques sites historiques de l’eau dans la région de Biskra.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance fut levée à 18h30.

 Programme de la journée

1er  jour : Matinée du 23 novembre 2015

08h30-09h00

Accueil des participants

Déroulement des travaux : Session d’ouverture
Heures Activités Intervenants
09h00-10h00
  • Allocutions d’ouverture
  • Tour de table pour la présentation des participants
  • Présentation des objectifs de l’atelier
  • Lectures des recommandations des colloques internationaux d’Adrar et de Lisbonne.
Organisme

d’accueil

Équipe du projet

10h00-10h30 Pause café
Session I : Début des travaux en plénière
10h30-13h00 AXE DE DISCUSSION

Développement de la coopération entre les organismes Algériens et Portugais dans les domaines d’intérêt communs.

Points de discussion

  • Comment faut-il développer et soutenir l’échange entre les institutions des deux pays Algérie et Portugal et la concrétisation des recommandations issues des deux rencontres d’Adrar et de Lisbonne.
 

 

Modérateur et participants

 

13h30- 14h30 Pause déjeuner
Session II : Poursuite des travaux de l’après midi
 

 

 

14h45-15h30

 

 

 

 

AXE DE DISCUSSION

Culture de l’eau dans les régions arides et semi-arides (Sauvegarde et préservation du patrimoine hydraulique traditionnel)

  • Identification des anciennes infrastructures hydrauliques en Algérie non protégées. Quelles sont les mesures à prendre ?
  • Comment préserver l’environnement des oasis et revaloriser les systèmes hydrauliques traditionnels ?
  • Comment peut-on développer la coopération entre les organismes de l’eau et de la culture  des pays méditerranéens partageant les mêmes expériences dans le domaine de la gestion intégrée et durable de l’eau ?
 

 

 

Modérateur et participants

15h30-16h00  Pause café
 

 

 

 

16h00- 17h00

 

 

AXE DE DISCIUSSION

Élaboration d’un plan d’action en 2015 et d’une stratégie sur période d’un quinquennat (2016-2020)  

Points de discussion

  • Quelles sont les actions prioritaires à développer entre les organismes des deux pays ?
  • Comment le projet en réseau peut-il soutenir l’échange des expériences réussies et le partage des données ?
  • Discussion des attentes et les priorités des participants à l’égard du projet en réseau.
  • Étude de la possibilité de création d’un centre d’études et cultures de l’eau dans les régions arides et semi-arides.
 

 

Modérateur et participants

17h00-17h30 Synthèse des travaux et conclusions
2ème journée : Matinée du 24 novembre 2015
08h30
Programmation d’une visite de quelques sites historiques dans la région